10 bienfaits surprenants du sommeil sur la santé

2
312

Votre esprit est étonnamment occupé pendant que vous dormez. Pendant le sommeil, vous pouvez renforcer vos souvenirs ou « pratiquer » les compétences acquises pendant que vous étiez éveillé (c’est un processus appelé consolidation).

« Si vous essayez d’apprendre quelque chose, que ce soit physiquement ou mentalement, vous l’apprenez jusqu’à un certain point avec la pratique », explique le Dr Rapoport, qui est professeur associé au centre médical NYU Langone. « Mais quelque chose se passe pendant votre sommeil qui vous permet de mieux apprendre. »

En d’autres termes, si vous essayez d’apprendre quelque chose de nouveau – que ce soit de l’anglais ou une nouvelle technique de tennis, vous serez plus performant après avoir dormi.

Vivre plus longtemps ?

Un excès ou un manque de sommeil est associé à une durée de vie plus courte. Bien qu’il ne soit pas encore clair s’il s’agit d’une cause ou d’un effet.

Dans une étude de 2010 portant sur les femmes âgées de 50 à 79 ans, on a constaté que les décès étaient plus nombreux chez les femmes qui avaient moins de cinq heures ou plus de six heures et demie de sommeil par nuit.

Le sommeil a également une incidence sur la qualité de vie. »Beaucoup de choses que nous tenons pour acquises sont affectées par le sommeil », déclare le docteur Raymonde Jean, directrice de la médecine du sommeil et directrice associée des soins intensifs au centre hospitalier St. Luke-Roosevelt de New York. « Si vous dormez mieux, vous pouvez certainement vivre mieux. C’est assez clair ».

Limite l’inflammation

L’inflammation est au cœur de la régulation du sommeil, y compris le sommeil normal, le besoin accru de dormir après une perte de sommeil et les difficultés de sommeil causées par la maladie et l’infection.

« L’inflammation est souvent accrue ou déséquilibrée chez les personnes souffrant de troubles liés au sommeil, notamment l’insomnie, l’apnée du sommeil et le syndrome des jambes sans repos. » affirme Le Dr Mark R. Zielinski est chercheur en santé au VA Boston Healthcare System et professeur adjoint à la Harvard Medical School, département de psychiatrie.

Les personnes atteintes de maladies qui tendent à augmenter l’inflammation, telles que le cancer, les maladies cardiovasculaires, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète de type 2, la schizophrénie, la maladie d’Alzheimer et les troubles auto-immuns, ont une tendance accrue à avoir un sommeil perturbé.

Encourage la créativité

Dormez bien avant de sortir le chevalet et les pinceaux ou le stylo et le papier.
En plus de consolider les souvenirs, ou de les rendre plus forts, votre cerveau semble les réorganiser et les restructurer, ce qui peut également se traduire par plus de créativité.

Des chercheurs de l’Université de Harvard et du Boston College ont découvert que les gens semblent renforcer les composantes émotionnelles d’un souvenir pendant le sommeil, ce qui peut contribuer à stimuler le processus créatif.

Améliore vos performances sportives

Si vous êtes un athlète, il existe peut-être un moyen simple d’améliorer vos performances : le sommeil.

Une étude de l’université de Stanford a révélé que les joueurs de football universitaires qui essayaient de dormir au moins 10 heures par nuit pendant 7 à 8 semaines amélioraient leur temps de course moyen et présentaient moins de fatigue diurne et plus d’endurance.

Les résultats de cette étude reflètent les conclusions précédentes observées chez les joueurs de tennis et les nageurs.

Améliorez les notes scolaires

Plus d’heures de sommeil et de meilleure qualité est associé à des notes plus élevées, selon une étude publiée dans Time .
« La régularité du sommeil semble être tout aussi importante que la durée et la qualité du sommeil lorsqu’il s’agit de la performance scolaire. » explique Jeffrey Grossman, professeur de science au Massachusetts Institute of Technology (MIT). 

La plupart des médecins recommandent de maintenir des heures de sommeil et de lever assez constantes tout au long de la semaine, pour éviter de perturber les rythmes circadiens qui régulent l’éveil. Les données du professeur Grossman suggèrent qu’un schéma uniforme peut également aider le cerveau à traiter et à cimenter de nouvelles informations, ce qui peut entraîner des notes plus élevées.

Améliore l’attention

Le manque de sommeil peut entraîner des symptômes de type TDAH chez les enfants, explique le Dr Rapoport. »
Les enfants ne réagissent pas de la même manière au manque de sommeil que les adultes », ajoute-t-il. « Alors que les adultes s’endorment, les enfants ont tendance à devenir hyperactifs ».

Une étude publiée en 2009 dans la revue Pediatrics a révélé que les enfants de sept et huit ans qui dorment moins de huit heures par nuit étaient plus susceptibles d’être hyperactifs, inattentifs et impulsifs.

« Nous diagnostiquons et mesurons le sommeil en mesurant les changements électriques dans le cerveau », explique le Dr Rapoport. « Il n’est donc pas surprenant que la façon dont nous dormons affecte le cerveau. »

Maintien un poids sain

Si vous envisagez de suivre un régime, vous pouvez aussi prévoir de vous coucher plus tôt.

Des chercheurs de l’université de Chicago ont constaté que les personnes au régime qui étaient bien reposées perdaient plus de graisse – 56 % de leur poids – que celles qui étaient privées de sommeil, qui perdaient plus de masse musculaire. (Ils perdent des quantités similaires de poids total indépendamment du sommeil).

Le manque de sommeil peut entraîner des symptômes de type TDAH chez les enfants, explique le Dr Rapoport.
« Le sommeil et le métabolisme sont contrôlés par les mêmes secteurs du cerveau », explique le Dr Rapoport. « Quand vous avez sommeil, certaines hormones montent dans votre sang, et ces mêmes hormones stimulent l’appétit. »

Voici 7 aliments pour stimuler votre cerveau

Réduit le stress

En matière de santé, le stress et le sommeil ne font qu’un et peuvent tous deux affecter la santé cardiovasculaire.

« Le sommeil peut certainement réduire les niveaux de stress et, grâce à cela, les gens peuvent mieux contrôler leur tension artérielle », explique le Dr Jean. « On pense également que le sommeil a un effet sur le taux de cholestérol, qui joue un rôle important dans les maladies cardiaques ».

Éviter la dépression

Bien dormir signifie plus pour notre bien-être général que simplement éviter l’irritabilité. 
« Un manque de sommeil peut contribuer à la dépression », déclare le Dr Jean. « Une bonne nuit de sommeil peut vraiment aider une personne de mauvaise humeur à diminuer son anxiété. Un bon sommeil permet d’obtenir une plus grande stabilité émotionnelle ».

Si vous pensez que les longues heures passées en semaine sont la cause de votre anxiété ou de votre impatience, le Dr Rapoport prévient que le sommeil ne peut pas nécessairement être rattrapé pendant le week-end.

« Si vous dormez plus le week-end, vous ne dormez tout simplement pas assez pendant la semaine », dit-il. « Il s’agit de trouver un équilibre.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici