Comment vos règles changent au fil des années

1
279
règles au fils des années

Des crampes plus faciles à un débit plus important, en passant par des sautes d’humeur plus ou moins importantes, voici un guide sur ce à quoi il faut s’attendre d’une décennie à l’autre.

J’imagine que pour comme beaucoup de femmes, vos règles ne sont probablement pas votre événement mensuel préféré, surtout lorsqu’elles sont irrégulières. Un mois où elles arrivent en retard, le suivant un peu trop tôt; vous êtes habituée à un flux qui dure quatre jours, puis tout d’un coup, il reste pendant une semaine entière. Des crampes insupportable lorsque vous ne prenez pas d’anti-douleurs , mais une fois que vous avez fait le plein de médicaments, vous ne ressentez plus aucun malaise.

De tels changements dans votre cycle menstruel sont difficiles à prévoir et constituent une douleur importante à gérer. Mais tout ce qu’on peut dire, c’est qu’il faut s’y habituer. En effet, en vieillissant, vos règles continueront de s’adapter et d’évoluer, en partie grâce aux changements hormonaux normaux liés à l’âge ainsi qu’à des expériences telles que la grossesse et la ménopause.

Voici une meilleure idée de ce à quoi vous pouvez vous attendre dans les années à venir.

Vos règles à 20 ans

Si vous avez passé la majeure partie de votre adolescence à lutter contre une période compliquée (vous savez, le genre de non-présentation qui fait des apparitions surprises aux pires moments), nous avons une excellente nouvelle : à ce stade de votre vie, votre flux deviendra probablement plus régulier.

Pourquoi ? « Il est très fréquent que les jeunes filles n’ovulent pas régulièrement », explique Lauren Streicher, médecin, gynécologue-obstétricienne basée à Chicago. Et, sans une ovulation régulière, vos règles seront plus irrégulières. D’autre part, lorsque votre cycle s’équilibre et qu’il est plus ou moins régulié, vous commencerez surement à avoir des crampes et une sensibilité des seins. Si vous n’aviez pas l’habitude de faire face à ces effets secondaires tous les mois, cela peut être une surprise désagréable.

Un autre changement majeur des menstruations qui a tendance à se produire dans la vingtaine est lié à la mise en place d’un moyen de contraception. C’est en effet l’âge où de nombreuses femmes décident de commencer à prendre des contraceptifs hormonaux. Le fait de prendre la pilule va probablement entraîner des changements dans votre flux habituel. Pensez-y : des règles plus légères et plus régulières, moins de crampes et moins de symptômes douloureux.

En fait, la pilule (ou une autre forme de contraception hormonale, comme le stérilet hormonal) peut même faire disparaître vos règles. Les pilules contraceptives empêchent l’ovulation et, sans ovulation, il n’y a pas d’accumulation de la muqueuse utérine qui doit être éliminée. Et voilà ! Pas de flux.

Vos règles à 30 ans

Pour l’essentiel, les menstruations devraient être assez prévisibles et régulières au cours de cette décennie, dit le Dr Streicher. Des symptômes tels qu’un flux soudainement plus important ou une douleur plus intense que vos crampes habituelles peuvent être le signe d’un problème plus important. Concernant l’endométriose, qui est souvent marquée par des douleurs folles qui peuvent durer tout le mois, est également fréquemment diagnostiquée lorsqu’une femme a la trentaine.

Un autre changement de jeu qui pourrait survenir dans la trentaine ? Avoir des bébés. Vous savez qu’être enceinte signifie que votre flux est perdu. Mais vous n’avez peut-être pas réalisé que vos règles ne reviennent généralement que six semaines après l’accouchement si vous n’allaitez pas, explique Sheryl Ross, médecin, gynécologue-obstétricienne en Californie. Elle ajoute : « Et si vous décidez d’allaiter, vos règles ne reviendront pas tant que vous n’aurez pas arrêté ou réduit la durée de l’allaitement ».

De plus, accoucher d’un enfant peut entraîner des modifications à long terme de votre cycle. « De nombreuses femmes vous diront qu’après une grossesse, leurs crampes s’atténuent », explique le Dr Streicher. « Cela peut être dû à un certain nombre de choses, mais comme l’ouverture du col de l’utérus devient un peu plus grande, le flux sort sans nécessiter de contractions utérines aussi fortes.

Vos règles à 40 ans

C’est là que le vrai plaisir commence. La quarantaine marque le début des fluctuations hormonales périménopausiques, qui sont les précurseurs de la ménopause. Pendant cette période, généralement les huit à dix années précédant la ménopause (qui survient généralement au début de la cinquantaine), votre corps se prépare à la ligne d’arrivée des menstruations.

Les changements hormonaux normaux rendent l’ovulation plus irrégulière, et la fluctuation du niveau d’œstrogène signifie que vous pourriez commencer à avoir des règles manquées, un flux plus important et des saignements entre les règles. « Ce que je dis toujours à propos des symptômes de la périménopause, c’est que la seule chose prévisible est que rien n’est prévisible », dit le Dr Streicher. N’oubliez pas que même si l’ovulation est irrégulière, vous pouvez toujours tomber enceinte. Une femme n’est pas en ménopause tant que ses règles n’ont pas cessé pendant au moins un an.

Quel que soit votre âge, n’oubliez pas que vos règles vous donnent une bonne idée de votre état de santé général. Si vous ressentez des symptômes inhabituels, il est donc conseillé de consulter votre médecin, explique le Dr Ross. Des règles très irrégulières ou des changements drastiques de votre flux peuvent être le signe de problèmes de thyroïde, du syndrome des ovaires polykystiques ou d’un certain nombre d’autres problèmes de santé.

1 COMMENTAIRE

  1. Hé oui comme je dis toujours les règles c’est chiant, ça sert à rien 🙂
    alors quand je lis votre article, je me rend compte qu’en plus c’est douloureux et que ça ne s’arrange pas avec le temps…

    ABOLISSONS LES REGLES 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici