Le manque de vitamine D peut avoir un impact sur le taux de mortalité du COVID-19

0
215

Les chercheurs ont découvert une forte corrélation entre la carence en vitamine D et les taux de mortalité dus au nouveau coronavirus, révèle une nouvelle étude.

Une équipe de recherche dirigée par la Northwestern University a analysé les données d’hôpitaux et de cliniques en Chine, en France, en Allemagne, en Italie, en Iran, en Corée du Sud, en Espagne, en Suisse, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Selon l’étude, les patients provenant de pays où le taux de mortalité par COVID-19 est élevé, comme l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni, présentaient des taux de vitamine D inférieurs à ceux des patients de pays moins gravement touchés.

Les chercheurs ont également constaté une forte corrélation entre les niveaux de vitamine D et la tempête de cytokines, qui est un état hyperinflammatoire causé par un système immunitaire trop actif.

« La tempête de cytokines peut gravement endommager les poumons et conduire au syndrome de détresse respiratoire aiguë et à la mort des patients », a déclaré Ali Daneshkhah, un associé de recherche postdoctorale à l’école d’ingénieurs McCormick de Northwestern, dans un communiqué. « C’est ce qui semble tuer une majorité de patients atteints de COVID-19, et non la destruction des poumons par le virus lui-même. Ce sont les complications du feu mal dirigé du système immunitaire ».

Cependant, les scientifiques ont également mis en garde contre un excès de suppléments en vitamine D.

« Bien que je pense qu’il est important que les gens sachent que la carence en vitamine D peut jouer un rôle dans la mortalité, nous n’avons pas besoin de procurer de la vitamine D à tout le monde », a déclaré Vadim Backman, de Northwestern, qui a dirigé la recherche, dans un communiqué. « Cela doit être étudié plus en profondeur, et j’espère que notre travail stimulera l’intérêt dans ce domaine. Les données pourraient également éclairer le mécanisme de la mortalité, qui, s’il est prouvé, pourrait conduire à de nouvelles cibles thérapeutiques ».

Les scientifiques ont déclaré qu’ils doivent mener beaucoup plus de recherches pour comprendre comment la vitamine D pourrait être utilisée pour protéger contre les complications de la COVID-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici