OGM : Avantages et inconvénients, étayés par des preuves

0
160

Les OGM, abréviation de « organismes génétiquement modifiés », font l’objet de nombreuses controverses.

Selon le ministère américain de l’agriculture (USDA), les semences OGM sont utilisées pour planter plus de 90 % de tout le maïs, du coton et du soja cultivés, ce qui signifie que de nombreux aliments que vous consommez contiennent probablement des OGM.

Bien que la plupart des organisations et des recherches notables suggèrent que les aliments OGM sont sûrs et durables, certaines personnes prétendent qu’ils peuvent nuire à votre santé et à l’environnement.

Cet article aide à expliquer ce que sont les OGM, donne une explication de leurs avantages et de leurs inconvénients, et donne des conseils sur la manière d’identifier les aliments contenant des OGM.

Les OGM, c’est quoi ?

Le terme « OGM », qui signifie « organisme génétiquement modifié », désigne tout organisme dont l’ADN a été modifié à l’aide de la technologie du génie génétique.

Dans l’industrie alimentaire, des gènes ont été ajoutés aux cultures OGM pour diverses raisons, telles que l’amélioration de leur croissance, de leur contenu nutritionnel, de leur durabilité, de leur résistance aux parasites et de leur facilité d’exploitation.

Bien qu’il soit possible de donner naturellement aux aliments des caractéristiques souhaitables par le biais de la sélection, ce processus prend plusieurs générations. De plus, les sélectionneurs peuvent avoir du mal à déterminer quel changement génétique a conduit à un nouveau caractère.

La modification génétique accélère considérablement ce processus en utilisant des techniques scientifiques qui donnent à la plante le caractère spécifique souhaité.

Par exemple, l’une des cultures OGM les plus courantes est le maïs Bt, qui est génétiquement modifié pour produire la toxine insecticide Bt. En produisant cette toxine, le maïs est capable de résister aux parasites, ce qui réduit le besoin de pesticides (Source).

Les cultures d’OGM sont incroyablement courantes aux États-Unis, où au moins 90 % du soja, du coton et du maïs sont cultivés par ces techniques.

En fait, on estime que jusqu’à 80 % des aliments dans les supermarchés contiennent des ingrédients provenant de cultures génétiquement modifiées.

Bien que les cultures OGM facilitent grandement l’agriculture, on s’inquiète de leurs effets potentiels sur l’environnement et de leur sécurité pour la consommation humaine, notamment en ce qui concerne les maladies et les allergies (Source).

Les avantages des aliments OGM

Les aliments OGM peuvent présenter plusieurs avantages pour le producteur et le consommateur.

Tout d’abord, de nombreuses cultures OGM ont été génétiquement modifiées pour exprimer un gène qui les protège contre les parasites et les insectes.

Par exemple, le gène Bt est couramment utilisé dans des cultures comme le maïs, le coton et le soja. Il provient d’une bactérie naturelle connue sous le nom de Bacillus thuringiensis.

Ce gène produit une protéine qui est toxique pour plusieurs parasites et insectes, ce qui confère aux plantes OGM une résistance naturelle. Ainsi, les cultures OGM n’ont pas besoin d’être exposées aussi souvent à des pesticides nocifs (Source).

En fait, une analyse de 147 études réalisées à partir de 2014 a montré que la technologie des OGM a permis de réduire l’utilisation de pesticides chimiques de 37 % et d’augmenter le rendement des cultures de 22 % (Source).

D’autres cultures OGM ont été modifiées avec des gènes qui les aident à survivre à des conditions stressantes, comme les sécheresses, et à résister à des maladies comme le mildiou, ce qui se traduit par un rendement plus élevé pour les agriculteurs.

Ensemble, ces facteurs contribuent à réduire les coûts pour les agriculteurs et les consommateurs car ils permettent un meilleur rendement et une meilleure croissance des cultures dans des conditions plus difficiles.

En outre, la modification génétique peut augmenter la valeur nutritionnelle des aliments. Par exemple, le riz à haute teneur en bêta-carotène, également appelé riz doré, a été développé pour aider à prévenir la cécité dans les régions où les régimes alimentaires locaux sont chroniquement déficients en vitamine A.

De plus, la modification génétique peut être utilisée simplement pour améliorer la saveur et l’apparence des aliments, comme la pomme qui ne brunit pas.

Pour l’instant, les recherches actuelles suggèrent que les aliments OGM sont sans danger pour la consommation (Source)

Sécurité et préoccupations

Bien que les recherches actuelles suggèrent que les aliments OGM sont sans danger, leur sécurité à long terme et leur impact sur l’environnement suscitent certaines inquiétudes (Source).

Voici quelques-unes des principales préoccupations concernant la consommation d’OGM.

Allergies

Les aliments OGM pourraient déclencher des réactions allergiques.

En effet, les aliments OGM contiennent des gènes étrangers, ce qui fait que certaines personnes craignent qu’ils contiennent des gènes provenant d’aliments susceptibles de provoquer une réaction allergique.

Une étude datant du milieu des années 1990 a montré que l’ajout d’une protéine de noix du Brésil à du soja OGM pourrait déclencher une réaction allergique chez les personnes sensibles aux noix du Brésil. Cependant, après avoir découvert cela, les scientifiques ont rapidement abandonné cet aliment OGM (Source).

Bien que les craintes d’allergie soient fondées, aucune réaction allergique aux aliments OGM actuellement sur le marché n’a été signalée.

Selon la FDA, les chercheurs qui développent des aliments OGM effectuent des tests pour s’assurer que les allergènes ne sont pas transférés d’un aliment à un autre (Source).

En outre, les recherches ont montré que les aliments OGM ne sont pas plus susceptibles de déclencher des allergies que leurs homologues non OGM.

Pourtant, si vous êtes allergique au soja, les produits à base de soja, qu’ils soient ou non OGM, provoqueront une réaction allergique.

Cancers

De même, on s’inquiète souvent du fait que les aliments OGM peuvent contribuer à la progression des cancers.

Comme les cancers sont causés par des mutations de l’ADN, certaines personnes craignent que la consommation d’aliments contenant des gènes ajoutés puisse affecter leur ADN.

Cette crainte peut provenir en partie d’une étude précoce sur les souris, qui a établi un lien entre la consommation d’OGM et un risque plus élevé de tumeurs et de mort précoce. Cependant, cette étude a été rétractée par la suite parce qu’elle était mal conçue (Source1, Source2, Source3).

Actuellement, aucune recherche sur l’homme ne lie la consommation d’OGM aux cancers.

L’American Cancer Society (ACS) a déclaré qu’il n’y a pas de preuves permettant de lier la consommation d’aliments OGM à une augmentation ou une diminution du risque de cancer.

Cependant, il n’existe aucune étude à long terme sur l’homme. Il faut donc poursuivre les recherches à long terme sur l’homme.

Autres préoccupations en matière d’environnement et de santé

Bien que les cultures d’OGM soient pratiques pour les agriculteurs, elles soulèvent des préoccupations environnementales.

La plupart des cultures d’OGM sont résistantes aux herbicides, comme le Roundup. Cela signifie que les agriculteurs peuvent utiliser le Roundup sans craindre qu’il ne nuise à leurs propres cultures.

Cependant, un nombre croissant de mauvaises herbes ont développé une résistance à cet herbicide au fil du temps. Cela a conduit à pulvériser encore plus de Roundup sur les cultures pour tuer les mauvaises herbes résistantes, car elles peuvent affecter la récolte des cultures.

Le Roundup et son ingrédient actif, le glyphosate, sont sujets à controverse car des études sur les animaux et en éprouvette les ont associés à diverses maladies (Source1, Source2).

Néanmoins, un examen de plusieurs études a conclu que les faibles quantités de glyphosate présentes dans les aliments OGM sont sans danger pour la consommation humaine (Source).

Les cultures d’OGM permettent également de réduire les applications de pesticides, ce qui est positif pour l’environnement.

Cela dit, il est nécessaire de mener davantage de recherches à long terme sur l’homme.

Comment identifier les aliments OGM ?

Bien que les aliments OGM semblent pour l’instant être sans danger pour la consommation, certaines personnes souhaitent les éviter. Mais cela reste difficile, car la plupart des aliments de votre supermarché sont fabriqués avec des ingrédients issus de cultures OGM.

Les cultures OGM cultivées et vendues comprennent le maïs, le soja, le canola, la betterave à sucre, la luzerne, le coton, les pommes de terre, la papaye, les courges d’été et quelques variétés de pommes.

Dans l’Union européenne, les aliments contenant plus de 0,9 % d’ingrédients OGM doivent porter la mention « génétiquement modifié » ou « produit à partir de [nom de l’aliment] génétiquement modifié ». Pour les aliments sans emballage, ces mots doivent figurer à proximité de l’article, par exemple sur les rayons du supermarché.

Aux Etats-Unies cette mention n’est pas obligatoire.

Il convient également de noter que tout aliment provenant de l’agriculture biologique ne contient aucun ingrédient OGM, car la loi l’interdit. Cependant, si un produit est simplement étiqueté.

Cependant, vous pouvez essayer d’éviter les aliments OGM en mangeant localement, car il est peu probable que de nombreuses petites exploitations agricoles utilisent des semences OGM. Vous pouvez aussi éviter les aliments qui contiennent des ingrédients provenant des cultures OGM énumérées ci-dessus. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici